Jacques Vilet: Paysages de l'Escaut

Jacques Vilet: Paysages de l'Escaut

07.03.2021 - 30.05.2021
Expo - Sint-Amands

L’Escaut serpente comme un long ruban, en partant du Nord de la France, à travers le Hainaut, la Flandre orientale, Anvers, pour finalement se jeter dans la mer du Nord en Zélande. L’Escaut, à l’origine plutôt modeste, se transforme en cours de route en un fleuve puissant. Comme photographe Jacques Vilet a suivi l’Escaut de la source à l’embouchure. Loin de l’anecdotique, il se laisse inspirer par les lignes du paysage, les plaines et les panoramas. Il nous amène le long du fleuve à travers des images en noir et blanc cadrées avec précision.

  

Expo au Musée E. Verhaeren du 7 mars jusqu'au 30 mai 2021. L'exposition est à visiter lors des week-ends et les jours fériés (11-18h) ou sur réservation en semaine. Vernissage : dimanche 7 mars 2021 à 11h.

Jacques Vilet

Ainsi que de nombreux photographes de sa génération Jacques Vilet (Tournai, 1940) a mis ses premiers pas en photographie comme autodidacte. Il n’a jamais eu de formation académique; mais à côté de ses occupations professionnelles (e.a. comme enseignant en mathématiques) il a développé une carrière artistique en tant que photographe. Jacques Vilet est surtout connu comme un photographe paysagiste. Il a suivi plusieurs stages de photos, aussi bien en France (1977) qu’aux Etats Unis (1980) et il est devenu lui-même professeur de photographie à l’Ecole de Recherche Graphique (Saint-Luc) à Bruxelles. Depuis 1978 il a régulièrement exposé, aussi bien en Belgique qu’à l’étranger. Ses photos sont présentes dans les musées de photographie les plus importants, surtout en Belgique et en France. Une de ses dernières réalisations a été une série remarquable, Le bord du jour, sur l’île de Rügen en Allemagne (2019).   

Comme aucun autre, Jacques Vilet a réussi à exprimer une certaine sensibilité dans sa photographie. Il est un maître dans son art, quelqu’un qui a exploré les différents tons de gris entre le noir et le blanc. Dans un monde où l’image est omniprésente, il nous apprend à regarder autrement les choses. Il est un styliste: quelqu’un qui sait très bien quelle image il veut nous montrer. Le cadrage, le jeu des lignes, la façon de vivre l’espace, les rapports entre le sol et le ciel: rien n’est laissé au hasard. Cette série des paysages de l’Escaut en est un bel exemple. Ces photos n’ont rien d’anecdotique: pas de personnages ni de mises en scène, mais bien des surfaces et des lignes. Elles ne racontent pas une histoire, mais incitent à la réflexion et à la contemplation. Il y a aussi le silence et la lenteur dans ses photos: L’Escaut, comme un long fleuve tranquille... Ce n’est pas un hasard si Jacques Vilet se considère comme un poète plutôt qu’un journaliste. Les photos présentant les paysages de l’Escaut ont été publiées dans un livre: Escaut Source Océan (1991).